Emprunté, Enquête, Essai

Un président ne devrait pas dire ça – Gérard Davet & Fabrice L’Homme

9782234075481-001-TCe livre est une affaire d’État. Cinq années passées à traquer la vérité des faits, au coeur du pouvoir suprême. Voici le récit d’une enquête sans concession, d’une confrontation inédite entre deux journalistes d’investigation et un chef d’État, François Hollande. Une étrange relation, émaillée d’agacements réciproques et de fortes tensions. À l’arrivée, des révélations incroyables, des secrets éventés, des déclarations stupéfiantes. Jamais un président de la République n’avait été poussé à se livrer à ce point. Langue de bois proscrite, conseillers restés à la porte, relecture refusée. François Hollande n’aurait pas dû « dire ça » ? En tout cas, nous, nous devions l’écrire.

Livre polémique qui a eu raison des ambitions politiques de François Hollande contraint à un seul mandat présidentiel, « Un Président ne devrait pas dire ça … » est une « enquête » qui se révèle puissante et passionnante. Elle permet, en effet, de comprendre les limites de la sociale-démocratie dont se revendique François Hollande. L’ancien Président de la République peut s’en enorgueillir, il a été à la hauteur de son courant politique: sans ambition, sans imagination. Satisfait de ses talents de gestionnaire, il ne comprend pas l’essentiel qui lui fait défaut: une capacité à penser et imaginer l’avenir. François Hollande, comme tous les tenants de la sociale-démocratie, n’a pas compris qu’il fallait comprendre le réel non pour l’intégrer mais le modifier. Lui ne fait que le gérer et s’en satisfait. Il manque donc profondément d’idées, d’ambitions et de courage. Toutes ses pensées, dans ce livre, révèlent ses manquements et ses défauts. Loin de porter atteinte à la fonction présidentielle, comme j’ai pu l’entendre, elles témoignent de l’insuffisance de l’homme et de ses idées. François Hollande, en se révélant, donne ainsi raison à François Mitterrand: il n’y a que des financiers et des comptables à la tête de la France, minée par l’affaiblissement du politique devant la surpuissance financière. François Hollande n’a rien fait pour redonner à la politique sa noblesse. Il a admis sa faiblesse en n’allant pas au delà d’une logique gestionnaire.

Note: 4/5

Un président ne devrait pas dire ça, Gérard Davet & Fabrice L’Homme, Stock, 672p, 24.50€

Mots-clefs :, , , , , ,

A propos de Heval Kani

Passionnée par la littérature, je partage ici et avec vous mes goûts et mes couleurs, en espérant découvrir ceux de mes visiteurs qui m'aideront ainsi à varier les tons et les impressions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Troublecanceller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passages de Lumière
| Cousinade 1er mai
| CENTRE DE FORMATION AUX FOR...