Roman

Taksim moonwalk – Emrah Serbes

arton18143Çağlar a dix-sept ans et une petite sœur qu’il aime par-dessus tout, Çiğdem. Elle est tout ce qu’il lui reste comme famille. Leur père est parti, leur mère dépressive, leur oncle est un politicien véreux. Pour échapper au pessimisme ambiant, rien de tel qu’un concours de talents. Et Çiğdem n’en manque pas : elle maîtrise le moonwalk comme personne ! Alors qu’ils ne sont plus qu’à quelques marches de la gloire, le monde en décide autrement…En ce mois de mai 2013, les projecteurs se braquent sur le parc Gezi et la révolte stambouliote. Çiğdem en est sûre, c’est la chance de leur vie. C’est décidé, elle dansera au milieu des chars antiémeutes et du gaz poivre. YouTube et les internautes se chargeront du reste… La voix populaire de la résistance en Turquie.

Mon avis est mitigé. J’ai, en effet, moyennement apprécié ma lecture. Elle s’est faite sans enthousiasme, sans passion, sans grand intérêt. C’était même, pour moi, assez étouffant. L’auteur turc, comme beaucoup d’autres auteurs originaires de Turquie, évoque une tristesse, un désespoir, un nuage de fumée noire qui assombrit son pays. Il y a une lumière mais elle semble si petite, si fragile, si mince qu’on reste en permanence dans l’obscurité. L’environnement se révèle donc, pour moi, assez chargé, assez lourd. Rien d’étonnant dans un pays comme la Turquie où tout semble être bloqué, figé, où les énergies dépensées par ces milliers de militants démocrates finissent par se heurter à une violence d’Etat assumée, où les rêves finissent par s’évanouir dans une société sclérosée. Le roman n’est pas mauvais mais il ne m’a pas réellement emballé, la faute à ses personnages que j’ai trouvé parfois décevants, la palme revenant à cette petite fille qui veut devenir la star de son époque. Elle a certes une énergie débordante, une volonté de fer/faire pour réaliser son rêve mais son jeune âge, marque d’ insouciance, peut confondre sa volonté à un caprice invétéré.

Roman envoyé par la maison d’édition Belleville en partenariat avec Babelio.

Note: 3/5

Taksim Moonwalk, Emrah Serbes, Belleville Edition, 378p, 21€

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

A propos de Heval Kani

Passionnée par la littérature, je partage ici et avec vous mes goûts et mes couleurs, en espérant découvrir ceux de mes visiteurs qui m'aideront ainsi à varier les tons et les impressions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Troublecanceller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passages de Lumière
| Cousinade 1er mai
| CENTRE DE FORMATION AUX FOR...