Emprunté, Roman

La domination – Karine Tuil

karine tuile« Longtemps j’ai pensé que le jour où je parviendrais à publier un livre sur mon père, je cesserais définitivement d’écrire. » Ecrire sur son père : tel est le contrat signé par la narratrice avec un grand éditeur. Mais comment aborder ce personnage aux masques toujours différents, aux zones d’ombre opaques ? Comment présenter cet homme-caméléon, Juif d’origine, mais qui s’engagea auprès de la cause palestinienne, époux et père en apparence convenable mais qui entretint sous le toit familial une relation adultère, chirurgien renommé mais qui, contre toute attente, mit fin à ses jours ? Pour venir à bout de cet ouvrage impossible, la narratrice va se glisser dans la peau d’un personnage fictif, Adam, fils imaginaire qu’elle a toujours rêvé d’être et auquel elle va progressivement s’identifier. A travers ce regard masculin se dessine alors le portrait tendre et amer d’un père à la personnalité multiple : charismatique au point d’en être dominateur, doté d’un caractère imprévisible, séducteur invétéré, comme en témoigne sa liaison avec une jeune Russe, l’énigmatique Elena… Parallèlement au tableau qu’elle dresse de cet homme en quête de paternité, la narratrice se laisse entraîner dans une relation passionnée avec son éditeur : entre répulsion et domination, cette liaison va permettre de révéler les secrets d’une vie baignant dans le mensonge et l’illusion, dans laquelle s’enchevêtrent engagement politique, refus de la judéité, corruption, trahison, tabous sexuels. Vrai et faux, chimère et réalité, passé et présent s’entremêlent ainsi en un ballet trouble savamment orchestré par l’auteur, qui, au même titre que ses personnages, exerce une véritable domination sur son lecteur.
C’est avec « L’insouciance » que j’ai découvert Karine Tuil; un roman que j’avais beaucoup apprécié et que je conseillerai. J’ai donc voulu retrouver l’auteure dans un autre exercice. Point de regret, que des questions. Si la plume est toujours agréable et le texte fluide, si la lecture ne pose aucune difficulté, j’ai, néanmoins, quelques interrogations à formuler. Elles concernent l’identité, juive en particulier, et sa relation à l’Histoire. Quel est le poids de l’Histoire dans la constitution de l’identité de certaines personnes de confession ou de culture juive? Leurs difficultés individuelles trouvent-elles forcément leurs causes dans un passé éminemment tragique? Dans ce roman, Karine Tuil brode le lien. Elles expliquent le comportement de ses personnages – tous plus ou moins en difficulté – en appréciant les tragédies posées par l’Histoire. Je vous donne des exemples: la mère d’origine chrétienne épouse un homme d’origine juive parce qu’elle cherche, inconsciemment, à se faire baiser et dominer par l’ »ennemi » de sa famille antisémite; le père a une vie parcellée, morcelée, faite de mensonges et de duperies parce qu’il a un rapport conflictuel avec ses origines juives; l’éditeur veut baiser un Juif parce qu’il a, lui-même, des difficultés avec ses origines… Ce roman, qui n’est pas le seul à évoquer le poids de l’Histoire dans la constitution de l’identité parmi la communauté juive, m’interroge: qu’est-ce qui fait la particularité de l’identité juive? Pourquoi sous la plume de certain(e)s auteur(e)s, les malheurs d’une personne d’origine juive se lient-ils toujours à la place du Juif dans l’histoire de l’Humanité? Parce que ce n’est pas la première fois que je vois le lien tissé, parce que ce roman en fait, en ais-je eu l’impression, le sujet principal (il en fait, même, pour moi, un peu trop), je ne finis pas de m’interroger sur cette « inconscience » qui brident certains personnages de littérature…
Note: 3/5

La domination, Karine Tuil, Grasset, 238p, 18.50€

Mots-clefs :, , , ,

A propos de Heval Kani

Passionnée par la littérature, je partage ici et avec vous mes goûts et mes couleurs, en espérant découvrir ceux de mes visiteurs qui m'aideront ainsi à varier les tons et les impressions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Troublecanceller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passages de Lumière
| Cousinade 1er mai
| CENTRE DE FORMATION AUX FOR...