Emprunté, Roman

Vous parlez de ça – Laurie Halse Anderson

téléchargementEn 1998, Laurie Halse Anderson, jusque là auteur pour enfants, est réveillée par les sanglots d’une jeune fille. Dans la maison, ses enfants dorment à poings fermés; c’est une cauchermar qui a réussi à la tirer du sommeil. Répondant au besoin de se vider l’esprit des pensées sombres qui s’y agitent, Laurie attrape un carnet et y couche le brouillon d’une histoire, celle d’une jeune fille qui ne qui ne parle plus depuis un terrible crépuscule d’été. Une fois sa mission accomplie, elle retourne se coucher. Laurie Anderson ne fit plus jamais ce mauvais rêve qui allait pourtant changer sa vie l’année suivante quand les notes seraient devenues un roman vendu à plusieurs millions d’exemplaires, un film hollywoodien (avec Kristen Steward en 2004), de nombreuses nominations et récompenses, et plus de 30 traductions, Vous parler de ça n’est pas simplement un premier roman bouleversant. C’est un phénomène de société, c’est un sujet de conversation, c’est un étendard, c’est un livre capable de changer la vie de celles qui le lisent, et il est pour la première fois traduit en français.

Ce roman a beaucoup fait parler de lui. Pour ma part, je n’en ai entendu que du bien. Je l’ai donc emprunté par curiosité, comme toujours lorsque les échos sont positifs, très enthousiastes. Et je dois dire que j’ai été déçue. Parce que c’est trop jeunesse? Parce que qu’il n’est pas fait pour moi? Certainement. Contrairement à d’autres qui ont connu l’émotion, je n’en ai supporté aucune. Je n’ai pas été sensible au thème évoqué. Je dirai, plutôt, que je n’ai pas été sensible à la manière de l’évoquer. Parler pendant plus de 250 pages de la vie d’une jeune adolescente dans un collège/lycée aux Etats-Unis, c’est, pour moi, du vu et du revu; du déjà-entendu. Je me suis donc ennuyée pendant ma lecture. Je reconnais toutefois que si j’avais eu des enfants/adolescents exposés au même danger, je le leur aurais mis entre les mains. Ce roman est effectivement à conseiller à tous les adolescents, toutes les adolescentes susceptibles de vivre, de faire subir le même traumatisme. Ce livre peut les intéresser et les satisfaire. Qu’un jeune public soit sensible à ce roman, il n’y a donc, pour moi, rien d’étonnant. En revanche, je dois l’avouer, je ne comprends pas comment il a pu émouvoir les plus âgés. J’en reste, ici, bouche-bée. Mais comme on le dit si souvent, tous les goûts sont dans la nature…n’est-ce pas.

Note: 2/5

Vous parlez de ça, Laurie Halse Anderson, La belle colère, 298p, 19€

Mots-clefs :, , , , ,

A propos de Heval Kani

Passionnée par la littérature, je partage ici et avec vous mes goûts et mes couleurs, en espérant découvrir ceux de mes visiteurs qui m'aideront ainsi à varier les tons et les impressions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Troublecanceller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passages de Lumière
| Cousinade 1er mai
| CENTRE DE FORMATION AUX FOR...