Emprunté, Essai

Où va la Turquie? – Marc Pierini

9782330015183Ici, la Turquie est tout d’abord appréhendée par le biais de l’anecdote, du quotidien, de l’impression fugitive : les rapports sociaux, la langue, la cuisine, la fierté, le goût du débat… L’auteur prend le parti initial d’absorber tout ce qui se présente, de s’immerger dans le pays où il va vivre cinq années riches en événements. Mais très vite, l’impressionnisme laisse la place à l’analyse économique et politique, pour tenter de comprendre le processus par lequel la Turquie se métamorphose quotidiennement sous l’impulsion, depuis dix ans, du parti religieux-conservateur AKP. L’économie est en effervescence, la modernité se répand à grande allure, l’armée perd son rôle traditionnel de gardienne de la laïcité, le paysage politique traduit un nouvel équilibre entre les deux grandes tendances de la société turque, les laïcs et les conservateurs. Pour autant, le pays va-t-il parvenir collectivement à organiser la coexistence et la tolérance entre ces deux segments de la société ? Va-t-il enfin se doter des outils d’une démocratie moderne ? L’Union européenne, avec laquelle la Turquie négocie sans fin une adhésion qui semble hors de portée, pourra-t-elle continuer d’exercer une influence politique et culturelle dans ce pays qui hésite entre Occident et Orient, à moins qu’il ne souhaite simplement retrouver sa grandeur d’antan ? Telles sont quelques-unes des questions que traite l’auteur, qui tente au passage de dessiner une image plus contemporaine de la Turquie que celle qui prévaut généralement en Occident.

Intéressée par les pays du Moyen-Orient – ceux plus particulièrement qui dominent le Kurdistan – j’ai l’habitude de lire tous les livres qui évoquent la Turquie. Je connais pourtant ce pays, son histoire, son actualité mais je persiste malgré tout à lire tout ce qui peut être publié à son sujet. Pourquoi? Dans l’hypothèse où j’y apprendrai quelque chose de nouveau, tout simplement. Mal m’en a pris ici puisque je n’ai rien appris dans cet essai qui n’est franchement pas à conseiller. Que me dit Marc Pierini que je ne sais déjà? Les connaisseurs de la Turquie n’y trouveront pas leur compte. Pour les autres, celles et ceux qui ne la connaissent pas et qui voudraient en savoir davantage, je vous conseillerai les travaux de chercheurs en sciences sociales. Ils sont beaucoup plus complets et donc davantage axés sur la complexité. Pour qui est donc cet essai? A mon humble avis, il est pour toutes celles et ceux qui veulent se faire un avis sur la Turquie sans aller trop loin dans la connaissance; pour ces gens qui ne savent rien de ce pays et qui n’ont pas forcément envie de le connaitre mais qui veulent, tout de même, avoir quelques arguments pour se construire une opinion; il est pour ces individus qui s’étonnent encore que la Turquie est un pays en voie de développement, de modernisation diront-certain(e)s. L’auteur, diplomate qui y a passé quelques années dans le cadre de ses fonctions, ne dit pas autre chose, d’ailleurs. Il écrit le B.A.BA, se contente d’une superficialité assumée; assumée parce qu’il n’a pas l’intention, dit-il, d’évoquer la complexité. A ce propos, je n’ai pas compris l’exercice. L’auteur explique à son lecteur qu’il fait dans l’anecdotique, dans l’expérience pour pouvoir dire le sentiment de l’étranger en Turquie mais se lance très vite dans l’analyse politique froide et inefficace car superficielle. Où est donc la plus-valu annoncée? Elle n’est pas. L’essai ne peut donc être conseillé.

Note: 2/5

Où va la Turquie?, Marc Pierini, Actes Sud, 160p, 19.80€

Mots-clefs :, , ,

A propos de Heval Kani

Passionnée par la littérature, je partage ici et avec vous mes goûts et mes couleurs, en espérant découvrir ceux de mes visiteurs qui m'aideront ainsi à varier les tons et les impressions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Troublecanceller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passages de Lumière
| Cousinade 1er mai
| CENTRE DE FORMATION AUX FOR...