Question- Réflexion

Changer le monde?

Changer le monde? dans Question- Réflexion PRIX-SOLIDARITE

Les années ont passé, j’ai gagné en sensibilité. Je ne suis plus capable aujourd’hui de regarder l’actualité sans être émue, touchée; sans pleurer. Le sang froid d’autrefois est perdu, dirais-je à tout jamais? Aucune idée. Je sais seulement qu’à l’heure actuelle je ne sais plus voir, lire ou entendre sans entrer dans un monde émotionnel difficile à gérer; celui de la souffrance, de la culpabilité, de l’incapacité. Les images défilent, les informations s’enchaînent et se déchaînent. On voit tout, on entend tout, disons presque tout car ce qui doit être secret est toujours bien préservé; difficile pour nous d’accéder à ce qui fait la vérité. Tout ce que l’on peut faire c’est observer, regarder ces corps meurtris, ces âmes blessées, ces larmes couler. Spectateurs/trices du désespoir, de la déchéance et de la misère humaine, on regarde et, pour les plus sensibles, comme moi, on pleure. Et avec les larmes, vient la culpabilité. Elle envahit le corps et gagne l’esprit. Elle nous interroge sur nous-même et notre capacité à changer, même un petit peu, ce monde que l’on voit tourner, comme d’habitude, dans un sens mauvais. Les questions sont éternelles, elles sont toujours les mêmes: que faire? Que faire pour changer ce monde? Pour aider les autres? Où faut-il aller pour pouvoir agir et décider? Doit-on mettre les mains dans le cambouis? Dont-on s’isoler pour préserver ce qu’il y a en nous de plus pure et de plus sacré? Par où doit-on commencer? Comment joindre, réunir la collectivité? Les années filent et le sens des responsabilités vient à s’aiguiser. Il nous faut quitter le monde de l’enfance, de l’insouciance pour prendre place dans cet espace que l’on n’a pas construit. Il est là, nous déplaît et on a comme le devoir de le changer. Oui mais comment? Que faire pour le changer? Nos vieux se sont interrogés sur les actions à mener et il nous faudra forcément occuper les sièges qu’ils ont installé. Serons-nous d’une plus grande efficacité? Mon pessimisme me fait dire qu’on ne réussira pas à faire ce que d’autres avant nous ont essayé. Mon optimisme me rappelle que le changement du monde s’opère parfois lentement mais sûrement. Reste à savoir comment accélérer ce qui a été enclenché. Si vous avez des idées ….

Mots-clefs :

A propos de Heval Kani

Passionnée par la littérature, je partage ici et avec vous mes goûts et mes couleurs, en espérant découvrir ceux de mes visiteurs qui m'aideront ainsi à varier les tons et les impressions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Troublecanceller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passages de Lumière
| Cousinade 1er mai
| CENTRE DE FORMATION AUX FOR...